REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

L'étymologie du nom de Bry, écrit auparavant Bri ou Brie, qui pourrait avoir pour origine le mot gaulois "briva" désignant un pont, indique que notre ville  doit sans doute son existence à un point de passage sur la Marne utilisé depuis la plus haute antiquité.

Les origines de la ville remontent au néolithique. Les ossements découverts par Adrien Mentienne en 1903 sont ceux d'un « grand bœuf » mort il y a 15000 ans.  

         
       
vign squelette 0 vign bijoux 0        

              En 1982, dans la cour de l'école Henri Cahn,           
on trouve le squelette d'une jeune femme ayant vécu au 5ème siècle. Une présence humaine est avérée entre le 4ème et le 6ème siècle, comme l'atteste la nécropole gallo-romaine et mérovingienne découverte en 1886. La 1ère trace écrite date de 861.

Les seigneurs de Bry sont mentionnés pour la première fois au 11ème siècle. Ils résidaient dans un manoir dénommé « Hôtel Fort », situé dans le parc de l’actuelle Fondation Favier, rue du Four.
En 1130 une première église est construite. Au début de la féodalité, le territoire de Bry se partage entre seigneuries monastiques et laïques.

vign malestroitEn 1404, Robert de Châtillon, chambellan et cousin du roi, devient seigneur de Bry.
Au 15ème siècle, le fief appartient à Jean de Malestroit, grand chancelier de Bretagne et cardinal. 
Son manoir se trouve à l'emplacement exact de l'actuel Hôtel de Malestroit.

vign chateauEntre 1694 et 1696, Nicolas de Frémont, marquis d'Auneuil, rachète les deux seigneuries et fait construire un nouvel hôtel, notre « Château de Bry », dont Etienne de Silhouette, contrôleur général des finances, ancien ministre d'Etat, devient ensuite propriétaire. Les travaux de reconstruction sont achevés par son neveu et héritier, Monsieur de Laage, ancien fermier général.

En 1803, le Prince de Talleyrand devient locataire du Château pour 7 ans. Puis, le Baron Louis, homme d'Etat et grand ami de Talleyrand, rachète l'édifice dont hérite, à sa mort, sa nièce Geneviève de Rigny. La suite est détaillée plus loin. (Voir "Petit tour de ville").

Durant la guerre de 1870-71, Bry, occupé par les Prussiens, subit des destructions importantes.

A partir du milieu du 19ème siècle débute une transformation progressive de notre cité. Le parc du Château et les pépinières sont lotis ce qui crée de nouveaux quartiers.

Le boulevard Pasteur est aménagé dans les années 1920, ouvrant la voie à l’urbanisation des coteaux et du plateauEn 1929, la ville est traversée par la ligne de chemin de fer, dite de grande ceinture.
En 1936, la construction de l'Hôpital Saint-Camille est entreprise. Des zones pavillonnaires et de petits immeubles apparaissent.

vign rer


La desserte de Bry
est grandement améliorée avec l'autoroute A4 (1970) et le RER (1977). Le développement économique de la ville suit, avec l'installation d'entreprises industrielles et commer­ciales.

Ces transformations n'empêchent pas Bry de garder le charme d'un village, où il est agréable de vivre, avec les atouts de son site, de ses espaces verts et tout cela à seulement 12 km de Paris.