Visites Guidées

Imprimer

Visites Guidées

L’Office de Tourisme vous propose de redécouvrir le DIORAMA de Louis Daguerre après sa restauration en 2013 

Cette peinture représente une perspective d'architecture gothique en trompe-l’œil destinée à faire croire au spectateur que le fond de l'église est prolongé par une église gothique beaucoup plus vaste. 

Cet unique diorama au monde, classé aux Monuments Historiques en 1913

La visite comporte la projection d’un diaporama, suivie de la visite du Diorama à l’Église Saint-Gervais-Saint-Protais de Bry-sur-Marne où est placé le diorama.

Les visites seront effectives pour groupes à partir de 10 personnes, après une inscription à l’Office de Tourisme. 

Tarif : 8€ par personne

Histoire d'une restauration au Diorama

Qui était Louis Daguerre ?

Louis Daguerre, né en 1787, est venu habiter Bry en 1839. Auparavant, il s'était fait connaître à Paris, comme décorateur au Théâtre de l'Ambigu, puis à l'Opéra. Après avoir participé, de plus, à la réalisation de toiles de "panoramas", dans des salles créées à cet effet, Daguerre fait édifier un bâtiment, le DIORAMA, pour y représenter, à partir de 1822, des spectacles de décors peints sur toile, sur une face, puis, sur les 2 faces. La lumière, agissant par devant et aussi, en transparence, par derrière, anime la toile et en transforme la vue de manière étonnante et très réaliste.

Cherchant à améliorer le principe de la chambre noire qu'il utilisait pour réaliser ses dioramas, il s'associe à Niepce et découvre le procédé de "daguerréotypie", point de départ de la photographie.

Sa salle de Diorama ayant été détruite dans un incendie et le brevet de l' invention du daguerréotype lui ayant été racheté par l'Etat sous forme d'une rente, Daguerre se fixe à Bry, en 1839, où il achète une propriété.

En 1842, il peint un diorama pour l'église. Cette toile monumentale, placée au fond du chœur, donne à la nef une profondeur faisant croire à un magnifique chœur gothique, que le jeu de la lumière transforme tout au long de la journée.


Ce DIORAMA, classé monument historique, est une oeuvre unique, le seul diorama existant dans le monde. L'état de la toile étant devenu, au fil des années, de plus en plus inquiétant, malgré quelques restaurations antérieures, une nouvelle restauration a été décidée par la ville.


Débutée en 2006, elle s'est terminée en 2013. D'autre part des travaux de rénovation du chœur ont été réalisés de 2011 à 2013 pour que celui-ci retrouve l'aspect qu'il avait en 1842. Remis à sa place en 2013, le DIORAMA a été présenté au public lors des Journées du Patrimoine des 14 et 15 septembre 2013.