frende

connectez vousmessagerieFacebook Logo Transparent BackgroundFacebook Logo Transparent Background

LES INCONTOURNABLES

La villa Daguerre

 

La propriété remonte au XVIe siècle. A l’arrivée de Louis Daguerre, elle se composait de deux habitations, de communs et d’un grand parc face à la Marne. Après la mort de Daguerre, son épouse la vendit aux sœurs de la congrégation de Sainte-Clotilde.

La propriété fut dévastée lors des combats de 1870. Les sœurs de Sainte-Clotilde se contentèrent de reconstruire la maison d’habitation, mais elles firent hélas, raser les anciens communs.

En 1907, la propriété fut rachetée par Adrien Mentienne qui fit don, quelques années plus tard, à la Société d’enseignement moderne de Léopold Bellan. Cette institution y administra un orphelinat et différents établissements médico-sociaux qui fonctionnèrent jusqu’en 2010.

Eglise Saint Gervais-Saint Protais

 

Attestée pour la 1ère fois au début du XIIIe siècle, l'église n'était à l'origine qu'une simple chapelle privée dépendante des seigneurs de Bry, qui avaient coutume de s'y faire inhumer.

Ruinée au cours des guerres de religion, elle fut reconstruite en 1610 et bénie en 1617 en présence de l'évêque de Mâcon, Gaspard Dinet. En 1706, le territoire de Bry fut soustrait du territoire paroissial de Noisy-le-Grand, dont il dépendait depuis des siècles, pour former une paroisse autonome.

L'église, devenue paroissiale à cette date, fut agrandie au XVIIIe siècle. Lors de rénovations en 1842, Daguerre inaugura son diorama placé dans le chœur et qu'il avait peint sur place.

Le Château de Bry-sur-Marne


 

Construit au XVIIIe par l'architecte François II Franque, à la demande d'Etienne de Silhouette. En 1803, le Prince de Talleyrand, ministre des relations extérieures de Napoléon 1er, devient locataire du château pendant 7 années. Le Baron Louis, ministre des Finances sous la Restauration et sous Louis-Philippe, achète la propriété en 1816.

A sa mort en 1837, il la lègue à sa nièce Geneviève de Rigny qui y décède en 1857. Le château fut en partie détruit par l'artillerie française en 1870. En 1925, après restauration dans son aspect primitif du XVIIIe, la congrégation des Dames de Saint Thomas de Villeneuve rachète la propriété et transforme le bâtiment en groupe scolaire privé.

Le musée Adrien Mentienne

 

Les principales collections du musée sont présentées et promues à travers 4 animations interactives :
- Louis Daguerre le magicien de l’image
- La Bataille de Bry-Champigny (1870)
- Histoire et patrimoine de Bry-sur-Marne
- Le peintre Maurice Joron

Plus d'infos sur : museedebry.fr

Le château Lorenz

Il fut construit en 1867 pour Pierre-Émile Lemoine, fabricant de bijoux de deuil, et son épouse. En 1899, il fut acheté par un riche Allemand ayant fait fortune dans le commerce de perles fines, Christian Lorenz (1853-1919), naturalisé français en 1908. La commune en devint propriétaire en 1925.

Il est actuellement le siège d'associations dont celle pour les seniors : "le Rayon de Soleil Bryard".

Le Square de Lattre de Tassigny


 

Christian Lorenz, riche Allemand naturalisé français, achète à Bry-sur-Marne en 1899 une demeure bourgeoise et aménage tout autour un vaste parc arboré de 4 hectares avec une somptueuse galerie à colonnes d’inspiration néo-classique. Soupçonné à tort d’espionnage pendant la Première Guerre mondiale, il est dénaturalisé en 1918 et ses biens sont confisqués par l’État. La commune de Bry-sur-Marne rachète la propriété en 1925 et aménage une partie des anciens jardins qui deviennent le square de Lattre de Tassigny.

La passerelle 

Dans le but de rendre plus faciles les relations entre la partie nord de Bry-sur-Marne et Le Perreux-sur-Marne, une passerelle fut construite en 1893-94.

Réalisé par les ateliers de Gustave EIFFEL, c'est un ouvrage métallique de 80m de long reposant sur 2 piles en rivière. La passerelle fut surélevée en 1917 pour augmenter le tirant d'eau. Réservée aux piétons, elle a été rétrocédée aux 2 communes en 2007.

Hôtel de Malestroit

Au XVe siècle, ce manoir fut la résidence de Jean de Malestroit, évêque de Nantes et Grand Chancelier de Bretagne. Après maintes reconstructions et restaurations, l'Hôtel de Malestroit a été racheté par la ville en 1974.

Il est aujourd'hui le siège de l'école municipale de musique et abrite l'association « Office Culturel de Bry ». A l'angle de sa façade, se trouvent la colonne provenant des Tuileries incendiées en 1870 et la fontaine au lion dont la vasque est la cuve XVIIe siècle des fonts baptismaux de l'église.

Circuit des incontournables d'une ville "Moult viel que Paris" !

Nouveau logo, entre tradition et modernité

L'histoire du blason de Bry-sur-Marne À la fin du 19e siècle, les petites communes décident de se créer une identité visuelle en se dotant d'un blason. Bry-sur-Marne, comme tant d'autres villes de l'ancien département de la Seine, ont voulu exprimer leurs spécificités.

Ses armoiries furent créées par Monsieur DANDOIS, héraldiste de Vincennes, et adoptées par délibération du Conseil municipal en 1905, présidé par M. Jules FAY-LA-CROIX, Maire de l'époque. À cette période, Bry-sur-Marne était encore une commune rurale, le blason reflète donc cette image.

Bry-sur-Marne a vocation à fortement rayonner dans les années futures autour du Pôle Image qui sera unique en France, il fallait donc repenser une identité visuelle plus forte et élégante.

Fière de son patrimoine, la nouvelle municipalité a souhaité renouer avec les racines de la Ville en valorisant son blason historique, dans une version modernisée et réinterprétée. L'occasion de réaffirmer son attachement à notre ville pleine de charme et de caractère où il fait bon vivre.

Creation & Conception  www.ovation.fr - Tous droits reservés Office de Tourisme de Bry sur Marne 2021 - Mentions Légales

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.